baronnies

Timide journée de printemps pour cette première sortie de l’année, et réveil difficile pour nos anciennes, peut-être est-ce le passage à l’heure d’été ? Mais, ce n’est pas moins de six douzaines de participants qui étaient à l’heure (ou presque !) pour la découverte de cette contrée, où on ne s’aventure qu’avec méfiance quand on ne connaît pas !

Bien que sauvages et mystérieuses, et encore éloignées du tourisme de masse, les Baronnies proposent des paysages au charme  authentique rythmés par les villages aux maisons typiques reliées par des routes bucoliques où parfois, il faut savoir se perdre pour apprécier les paysages et points de vues (Plateau de Cieutat, Mauvezin, Col de Coupe, Esparros, Col du Couret, Col des Palomières...).

En terrasse pour les plus téméraires ou à l’intérieur pour les frileux, le patron du Relais d’Esparros met tout le monde d’accord avec sa divine garbure, la salade au chèvre et miel,  le rôti de veau sauce morilles et ses fameux desserts.

Et comme dit le touriste : ’’The view, the food is incredible, the owner authentic and super nice’’,  autrement dit; panorama, bouffe et patron super.