Amicale Tarbes Auto Rétro

Entête blog_page_001

Posté par ATAR65 à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 octobre 2018

Vif succès d’auto rétro sur le lac de SOUES

IMG_4096

Dans le cadre enchanteur du lac de Soues l’Amicale Auto Rétro organisait son 17ème rassemblement de véhicules anciens. Premier jour d’automne l’été indien s’installe,  et le soleil contribue à la réussite de cette journée. Le vide grenier fait son plein dès l’aube, la salle pleine le parking déborde sur les pelouses adjacentes exposants et chineurs se pressent à la recherche de la bonne affaire.  Les passionnés de véhicules anciens de 18 à 98 ans se présentent eux aussi très tôt,  à qui fera briller le mieux les chromes de son ancêtre. De la 4L  des plus jeunes préparée pour le prochain 4L Trophy à la Cadillac de notre doyen sans oublier le Petit Musée des Pompiers de Miélan et les marques oubliées Panhar, Simca …, tous présentent avec fierté l’objet de tant d’attention depuis des mois si ce n’est des années.

Après le vin d’honneur, les grillades et l’excellent repas traditionnel préparés avec soin par l’équipe Atar l’ambiance des grands jours est au rendez-vous laissant les visiteurs admirer avec nostalgie les belles anciennes et les troubadours amuser les plus petits. Bref une journée détente pour tout âge à renouveler cela ne fait aucun doute.

L’amicale Tarbes Auto Rétro remercie la météo, les exposants, le Conseil Départemental,  la ville de SOUES pour sa pleine adhésion à cette manifestation et tous les bénévoles sans qui cette manifestation ne serait possible.

Fière de ce succès l’amicale vous donne rendez-vous l’an prochain même heure.

Posté par ATAR65 à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2018

Foire des Traditions à Loudenvielle

Une météo exceptionnelle pour une journée exceptionnelle ce jour à Loudenvielle !

Nous en profitons pour pique niquer ou savourer la cuisine locale dans l’ambiance festive et traditionnelle nous rappelant le bon vieux temps.

Les travaux des champs sont bien-sûr à l’honneur avec les fameux battages tels qu’ils se déroulaient autrefois. De nombreux stands étalent leurs marchandises comme dans les années 50 et les curieux se concentrent en grand nombre autour des activités les plus attrayantes. Nos anciennes font aussi partie du spectacle et au grand dam des plus prestigieuses, les populaires remportent le plus de succès ; Dauphine, Ami8, 2cv, R8, Peugeot 404.

A n’en douter le plaisir se lit sur les visages, photos sur l’album ci-contre.

Posté par ATAR65 à 10:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 août 2018

Rallye surprise

IMG_3962

Départ d’un lieu bien connu … (on se voit bien dans les années 60), presqu’à l’heure prévue !

Les road-books distribués par Nicole, le petit noir dégusté, les équipages démarrent un à un leurs ‘’anciennes’’ à la découverte du Val d’Adour selon les consignes strictes de notre organisatrice. Malgré les recommandations de rester espacés,  les équipages se regroupent très vite sur les lieux stratégiques questionnaire en main à la recherche du moindre indice soigneusement identifié en fonction de leur intérêt. Très vite on approche du but, légèrement retardé par les caprices de notre petite dernière pas encore rodée ou plutôt ‘’déverminée’’ selon les termes techniques, mais les conseils des mécanos avertis à son chevet font des prouesses, car il est une chose que les atariens (membres de l’atar et non acariens comme le propose le correcteur d’orthographe) détestent c’est de ne pas être à l’heure au repas. Encore quelques petites routes sinueuses et apparaît un resto un peu perdu : le relais d’Aydie, le top des restaurants. Accueil chaleureux, apéro encore plus, garbure exceptionnelle et je saute jusqu'à l’armagnac (les absents n’avaient qu’à être là …). Une très bonne adresse que nous ne sommes pas pressés de quitter, 17 heures nous reprenons le chemin du retour satisfaits d’une journée bien remplie et attrayante.

Posté par ATAR65 à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2018

NOGARO

Enfin une belle journée d’été, nous accompagne ce dimanche. Nogaro capitale emblématique de l’automobile nous propose pourtant un circuit en draisine sur l’ancienne voie de chemin de fer, jusqu’à Sorbets. Agréable promenade en pleine nature, difficile de faire plus vert, un moment de bonheur dans le calme de la campagne gersoise. Cela n’empêche pas nos intrépides atariens  de se donner à fond à la découverte de cette nouvelle discipline : le vélorail.

12 kilomètres aller retour avalés en moins de 2 heures soit une époustouflante vitesse moyenne de plusieurs km/h, les passages à niveau hautement sécurisés rassurent nos valeureux aventuriers qui cheveux au vent n’ont d’autre ambition que d’épater Justine notre chef de gare.

Epuisés, les gambettes flageolantes, après la photo souvenir,  l’estomac au fond des talons nos téméraires voyageurs n’ont plus qu’une hâte mettre les pieds sous la table.

Le cholestérol n’étant pas notre souci nous avons opté pour la ferme aux cerfs et aux sangliers une des meilleures table du Gers ou les mots recevoir et gastronomie prennent tout leur sens !

Juste pour vous faire saliver nous vos invitons à notre table; apéro maison pour bien commencer

Assiette crudités, hure de sanglier et pâté de cerfs, Civet de cerfs ou daube de bœuf, pastis gascon (croustade), café et armagnac terminent le repas

Les éloges ne manquent pas, mais est-il raisonnable de prendre le volant maintenant?  Une  visite du parc animalier s’impose à la rencontre de cerfs, sangliers, biches, faons, et daims, mais, peu de curieux juste quelques flâneurs et déjà 15h, nous reprenons la route pour un dépaysement garanti : la palmeraie du Sarthou à Betous.

Les tropiques en plein Gers, que calor ma-mi-ya !  35° à l’ombre + 40° d’Armagnac… !

Les plus faibles accusent quelques fatigues et les autres ne grimpent pas aux cocotiers, ces derniers ne sont là que pour nous donner un peu d’ombre. Pourtant  Marie-Christine sombréro et mégaphone à la main nous commente avec passion la botanique de ce  jardin remarquable.

Bien qu’à chaque détour du sentier apparait une vue nouvelle, palmiers, bananiers, yuccas, agaves, canne à sucre, papyrus, bambous et petits étangs l’attention faibli encore et encore, tant et si bien que notre guide compatissante termine alors la visite en nous offrant rafraichissements et remerciements.

Ainsi s’achève une journée bien remplie, après les quelques congratulations d’usage chacun se précipite dans sa torpédo et toutes vitres ouvertes prend le chemin du retour promettant de se coucher sans même un maigre repas.

Toutes les photos dans le diaporama ci-contre

Posté par ATAR65 à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 mai 2018

Bidon de 2 litres

Enfin une belle journée s’annonce ce dimanche, et pas de retardataire à ce nouveau point de ralliement à Soues ‘’Le Repaire des 500’’. Notre ami Serge DOMEC que tout le monde connaît pour passion des Fiat 500 vient d’ouvrir un commerce multi services de proximité, 83 avenue Barbusse à Soues. Sa boutique ne manque pas de rappeler son béguin pour la petite italienne présente dans tous les rayons de son magasin, aussi par sympathie,  nous ne pouvions pas rater l’occasion de  lui faire honneur en donnant le départ de notre épreuve depuis son magasin.

Dès 9 h les techniciens Eric et Gérard s’activent autour des voitures en prenant bien soin cette année de brancher correctement le retour au réservoir qui causa tant de déception les années précédentes, alors que participants et badauds préfèrent se délecter de la tourte ‘’d’Asté’’ et d’un petit café.

10 h les voitures s’élancent (Peut-on dire !) avec pour objectif rejoindre le lac de Beaudreix suivant un road-book édité sans faille par Isabelle. Soit 54 km pour vider le bidon, mais 17km après les premiers arrêts, ‘’bidon percé‘’ diront ces malchanceux, puis s’égrènent les arrêts jusqu’au km 50 qui voit la victoire de Marc SABATHE,  2ème victoire en 2 participations … Félicitations !

Classement 2018 (1)_page_001

S’en suit un bon petit repas sur la terrasse du Restaurant O’kiri avec vue sur le lac appréciée de tous les convives. Après une marche autour du lac pour les uns et une chasse au trésor pour les autres organisée par Michel à l’aide de son application géocaching une agréable journée se termine.

Posté par ATAR65 à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Week-end à St Emilion

Le temps ne joue pas en notre faveur, mais les 19 équipages sont bien à l’heure au départ avec la ferme intention d’en découdre. Le timing  est bien respecté, et déjà à 11 heures on est sur le lieu de notre premier repas; un majestueux pique nique au lac de Casteljaloux. A peine les sandwichs avalés le café pris à la hâte que certains piétinent impatients de se rendre à la première visite ; le vignoble DUBOURG. Blanc, rosé, rouge, la dégustation va bon train sans se soucier du ‘’taux d’alcoolémie’’ cher aux hommes en bleu bordant les nationales, heureusement il ne reste que quelques kilomètres en pleine campagne ! Et rapidement nous nous installons à l’hôtel IBIS de St Emilion, le temps de se rafraichir ou de piquer un petit roupillon récupérateur qu’il est déjà l’heure de repartir en direction de Sainte Terre premier objectif de notre périple.

Sainte Terre capitale mondiale de la Lamproie nous accueille fièrement nous présente et nous fait déguster le met incontournable de la région. Les septiques ne le sont plus, les hésitants sont convaincus tout le monde apprécie d’autant plus que ces bordelais nous ont réservé un accueil des plus chaleureux, et nous les en remercions. Après 2 pas de danse pour faire honneur au superbe orchestre ‘’CEZANELLA’’ les 36 ‘’pèlerins’’ du 65 s’éclipsent discrètement  une autre journée les attend ce dimanche.

Saint Emilion sera la journée culturelle de notre escapade, en commençant par la visite fort intéressante à la cave monolithe des vignobles GALHAUD, creusées dans le roc sans doute l’une des plus belles au cœur de la cité. Cette métropole médiévale regorge de si nombreux trésors que la journée ne suffit pas, le couvent des Cordeliers, la collégiale et son cloître, l’église monolithe, la tour du Roy, le palais Cardinal, la halle du marché, les murailles, les tertres, … Bref, nos pèlerins après avoir arpentés les ruelles aux pavés datant du moyen-âge accusent très vite quelques fatigues et jurent préférer revenir que terminer la visite. Au fait, une question vient à l’esprit comment appelle-t-on les habitants ; les St-Emilionnais ou l’émillionnaires ?

Soirée plus calme à l’hôtel avec juste une petite dégustation des crus locaux, finalement on est là pour ça aussi!

Le lendemain, nous ne pouvons pas rentrer sans faire un détour au Cabestan la ferme du pêcheur spécialiste de la Lamproie, quelques petits achats afin de ne pas oublier les amis et reprenons la route en direction des landes pour la restauration du midi. Nous y sommes si bien accueillis que nous décidons de nous y attarder.

Jean nous amène alors dans un haut lieu landais, une palombière, dont un de ses amis nous ouvre les portes et nous l’en remercions. Nous parcourons les pas moins de 3 kilomètres de galerie parsemées de quelques tours de guets et autres annexes avec les commentaires connaisseurs de notre guide. Mieux que des explications voir les photos jointes. La pluie interrompt cette promenade digestive et nous reprenons la route jusqu’à notre domicile en ayant pris soin de noter la recette de la Lamproie à la bordelaise (la vraie recette avec du vrai bordeaux rouge graves).

  1. 1.        La veille, nettoyer les poireaux, ne conserver que les blancs (en tronçons de 7 à 8 cm).
  2. 2.       Les faire revenir dans un mélange 50/50 beurre/huile.
  3. 3.       Saupoudrer avec la farine et laisser brunir. Mouiller avec 1 litre de bon Bordeaux.
  4. 4.       Ajouter un gros oignon, thym et laurier, sel et poivre, laisser réduire 2 heures minimum.
  5. 5.       Renouveler la cuisson le lendemain si nécessaire jusqu’à la fonte complète des poireaux.
  6. 6.       Pendre la lamproie vivante par la tête sur un crochet et inciser la queue, au dessus d’un plat creux contenant un bon verre de vin (afin d’éviter la coagulation du sang).
  7. 7.       La laisser se vider totalement (environ 1h).
  8. 8.       Dans un grand faitout, faire bouillir de l’eau et ébouillanter la lamproie quelques secondes.
  9. 9.       Racler le limon au couteau.
  10. 10.    Fendre la lamproie dans sa longueur et ôter tête, branchies, œufs. Rincer à l’eau froide.
  11. 11.    Couper la lamproie en tronçons d’environ 4 à 5 cm et les mettre dans une marinade composée du sang auquel on ajoutera 1/2 bouteille du même vin, herbes fines, sel et poivre.
  12. 12.    Laisser mariner au réfrigérateur au moins 2 heures. Faire revenir à l’huile d’olive 2 échalotes hachées avec 2 tranches de jambon de Bayonne émincées.
  13. 13.    Ajouter les morceaux de lamproie bien égouttés, les faire dorer à feu vif, puis baisser le feu. Flamber à l’Armagnac.
  14. 14.    Mettre le contenu de la poêle et la marinade au sang dans la sauce aux poireaux et laisser cuire à petits bouillons durant 20 minutes.

        Bon appétit !

Nos anciennes ont donc parcouru 600 kilomètres sans la moindre défaillance, félicitations à leurs propriétaires, et merci à tous pour cet agréable week-end passé ensemble

Posté par ATAR65 à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mars 2018

LA ROMIEU

IMG_3693

Cette première sortie 2018 est l’occasion de tester nos mécaniques engourdies par ce long hiver, c’est bien le but d’une sortie dégommage et s’avère bien utile vue le nombre de petits incidents qui ponctuent  notre parcours, petits arrêts bénéfiques aussi car ils permettent aux 4CV de rattraper les intrépides LANCIA.

Puis, rapidement nous jouons au pèlerin sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle et là nous ne sommes pas déçus, accueil chaleureux dans un cadre très pittoresque.

Tout d’abord, l’Etape d’Angéline nous reçoit  avec une cuisine de terroir et des produits locaux allant du velouté de choux fleur au suprême de pintade sauce morilles un vrai régal, sans oublier la gâteau mousse trois chocolats un délice qui ne laisse personne indifférent.

Le temps passe très vite, à deux pas notre guide s’impatiente et enfin débute la visite de la collégiale. Malgré un fond de l’air frais notre accompagnateur réchauffe l’atmosphère en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Son récit capte l’attention des pèlerins et rapidement nous sommes imprégnés de l’atmosphère qui se dégage de ce lieu sept fois centenaire cette année. On ne se lasse pas d’écouter notre orateur tant son récit est vivant et plein d’intérêt, anecdotes et faits importants nous sont contés avec une éloquence captivant tous les auditeurs.

Nous terminerons bien évidemment par la légende de la jeune Angéline qui sauva La ROMIEU de la famine avec ses chats, raison pour laquelle nous en voyons dans tous les coins de rue.

En résumé j’ai bien retenu : un romieu est quelqu’un qui vient de Rome … !

Bref, une très belle découverte, un vrai petit moment de plaisir dans un village particulièrement sympathique sans oublier une très bonne table à recommander !

Posté par ATAR65 à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2018

Chandeleur

Samedi 3 février nous avons fêté la chandeleur selon la plus pure tradition, …

Bien évidemment il y avait des crêpes, du cidre et du vin blanc pour la bonne humeur.

Toujours fidèle au poste Michel a préféré Sandra pour évoquer les chansons de nos tendres années et nous les remercions tous les deux pour leur très appréciée prestation.

Pendant ce temps les costumes les plus fantaisistes et joyeux envahissent la piste ; du moine et de la bonne sœur venus tout droit de l’abbaye toute proche en passant par le curé du village et autres hurluberlus tous s’y donnent à cœur joie, heureusement Zorro et le shérif sont là pour mettre un peu d’ordre!

Bref la coutume est sauvegardée et c’est le principal.

Merci à tous pour ce bon moment de convivialité.

Posté par ATAR65 à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 janvier 2018

Galette

BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2018 que celle-ci vous soit comme vous la souhaitez.

Nous l’avons commencé  avec la galette bien entendu, et, avec encore plus d’adhérents, un signe qui ne trompe pas.

Les plus  nostalgiques d’entre nous n’oublient pas 68  (il y a 50 ans !) : la jeunesse,  l’insouciance,  un vent nouveau souffle, pour aller danser les garçons quittent leurs costumes cravates et les filles adoptent la mini-jupe.

Déjà,  je vois les yeux briller et il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une année remplie  de ce même esprit plein d’espoir et de désinvolture.

Bien entendu, nous vous avons préparé  un calendrier prévisionnel que nous mettrons en ligne dès que nous l’aurons finalisé.

En attendant rendez-vous pour notre prochaine rencontre la chandeleur le 3 Février. 

Posté par ATAR65 à 19:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :